Pourquoi on a choisi de vivre en fourgon aménagé?

Dans notre odyssée de vie nous nous sommes heurtés à un mur. Là où nous en étions, nous ne pouvions plus nous développer comme nous le souhaitions. Ajoutons à cela le confinement, les grèves, le commerce était devenu difficile à tenir. Nous voulions aller plus loin. 



Prise de conscience de notre consommation

L’idée était de prendre conscience de notre consommation réelle, après tout, qui est capable de nous dire ce qu’il consomme dans une journée, en eau et électricité? Et même en consommables ! C’est une notion assez floue, il fallait nous challenger. 

Cela fait quelques années que je souhaitais bouger, vivre en nomade me paraissait la solution la plus adaptée à mes envies, et visiblement à celle de mon compagnon. Nous souhaitions aussi réduire à l’extrême nos possessions et notre lieu de vie car nous nous étions rendus compte que plus l’endroit dans lequel nous vivions était grand, plus nous avions tendance à le remplir (et non l’inverse!). 

Vivre en fourgon est bien plus écologique que vivre en appartement contrairement à ce que j’entends parfois. C’est juste réunir votre voiture et votre maison ensemble.

- L’eau 

En eau par exemple un français moyen consomme 150L d’eau par jour entre la cuisine, la caisse d’eau, la douche, se laver les mains, boire, etc…

En fourgon on tombe à environ 10 à 20 L par personne par jour selon toutes les approximations données par les vanlifers.

- L’électricité

Pour l’électricité ce n’est pas la même non plus, pas d’appareil en veille ou un micro frigo voire une glacière électrique tout au plus. Il y aura à la limite une pompe à eau.

L’électricité ne sera pas produite par Total mais par le fourgon en roulant ou par un panneau solaire. Certains se branchent pour recharger une batterie auxiliaire, mais on est obligé de faire attention à sa consommation, et donc consommer beaucoup moins. 

Dans la maison nous avons la box, la télé, la console, le frigo, le lave-linge, le lave-vaisselle, le micro-onde, le mixeur, et j’en oublie peut-être qui sont en veille en permanence et tournent au minimum une fois par semaine chacun et d’autres bien plus ! Sans parler des ampoules partout dans la maison.

- Le gaz

Quant au gaz, la consommation est en général plus importante, mais j’imagine qu’elle ne le sera pas de beaucoup par rapport à notre appartement où nôtre chauffe-eau et nos plaques sont déjà au gaz.

- Les possessions

On ne les compte jamais dans les comparatifs et pourtant c’est aussi une consommation, parfois même hebdomadaire pour certains. Vivre en van réduit la quantité possible de possessions et donc l’impact qu’elles ont sur l’environnement. Avoir moins de vêtements, moins de vaisselle, moins de meubles, a toujours un impact sur l’environnement. On peut offrir de secondes vies aux objets que nous avions auparavant, et éviter des achats inutiles à d’autres.



Pour aller plus loin :

Article de VanlifeMagazine sur Casquette et Baskets :

https://www.vanlifemag.fr/conseils-pratiquesvie-a-bord/le-bilan-ecologique-dun-grand-voyage-en-van-par-rapport-a-la-vie-a-la-maison/28032

Article proposant une comparaison d’une vie sédentaire moyenne vs vie en van (à lire absolument!):

https://levanmigrateur.com/consommation-moyenne-quotidienne-francais-vs-vanlifer/


Passez une agréable journée,

Jennifer.

Connectez-vous pour pouvoir poster un commentaire.

Commentaires

Peter Admin    04/08/2020 à 20:31   

Ça me donne envie...

« 1 »